Aquarellistes Américains
L'Amérique du Nord, mais également celle du Sud

Barbara qualifie ses peintures de réalisme abstrait : " Mes formes sont complètement abstraites et, combinées, créent quelque chose de réaliste ". Elle publie son premier livre Watercolor The Creative Experience en 1979.

Mark peint à l'aquarelle comme à l'acrylique. Paysages avec des luminosités inattedues, silhouettes urbaines du Michigan, ou peintures abstraites tamponnées d'empreintes.

 

Linda a fait des scènes de plage son sujet de prédilection. Ses personnages sont décrits sans flatterie ni glamour dans une aura de quiétude, soulignant leur dignité et leur individualité. C'est une enseignante pleine d'humour et énergique qui insiste sur l'importance de prendre des décisions de conception personnelles à chaque étape de la peinture.

Peintre de plus de quarante ans, il a au cours de sa carrière élaboré une peinture riche en couleurs où les formes sont plus suggérées que représentées, et dans laquelle il n’hésite pas à mêler les techniques à l’eau.

 

Cet aquarelliste architecte est devenu peintre professionnel en 2009, lorsque l'industrie du design est tombée en crise. Ses tableaux urbains reprennent le sens de la ligne, mais prennent en compte le choix de symboles. Il mélange ses couleurs sur sa feuille, à l'aguet des effets naturels de la peinture. Il est également illustrateur d'architecture auprès d'une clientèle internationale, une entreprise qu'il dirige depuis 20 ans. Iain maintient un studio à Opelika, en Alabama.

 

Stephen Scott Young peint sous le signe de la lumière. Ses peintures se démarquent par leurs contrastes de valeurs et la simplification des formes tout en mettant l'accent sur l'attitude et le gest du modèle.